Rencontres 5 - Agnès Merlet et Frank Cassenti

 

L’association Prix Jean Vigo propose des Rencontres inédites entre cinéastes qui viendront parler de leur travail, des films grâce auxquels ils ont été primés, des liens qui les unissent au réalisateur de L’Atalante.

En partenariat avec    

Ce 5è rendez-vous a réuni

Agnès Merlet et Frank Cassenti

     

le jeudi 27 octobre 2016 à 20h30 au cinéma Majestic Bastille

  

les Projections ont été suivies d’une rencontre entre les réalisateurs
Animée par Gérard Vaugeois (Producteur, Distributeur)

 

 

 


 Poussière d'étoiles de Agnès Merlet (prix Jean Vigo 1986, 15')

  Renvoyé du collège, Martin doit passer le reste de la  semaine au pensionnat  en attendant que ses parents  viennent le chercher. Un copain lui demande  de le  dépanner en lui faisant sa "dissert". 

  Avec : Pascal Librizzi, Élie Semoun, Alain Flick
 

 

 

L'Affiche rouge de Frank Cassenti (Prix Jean Vigo 1976, 89')

           

 Le film retrace l'histoire du groupe Manouchian, vingt-trois hommes  exécutés le 21 février 1944 sur le Mont Valérien. 

Avec : Roger Ibanez, Pierre Clémenti, László Szabó, Maya Wodecka, Malka Ribowska,  Anicée Alvina, Silvia Badesco, Louba Guertchikoff, Mario Gonzales, Bruno La Brasca, Jean Lescot, Guy Mairesse, Julian Negulesco 

                                                   

 

  


 

Après avoir fréquenté les Beaux-Arts d'Orléans et l'IDHEC, Agnès Merlet réalise plusieurs courts métrages, dont Artémésia (1983) et Poussières d'étoiles (Prix Jean Vigo 1986). Très active dans les années 80, elle est également documentariste et "clippeuse". En 1994, elle réalise Le Fils du requin, premier long-métrage adapté d'un véritable fait divers, où deux garçons, abandonnés par leur mère, se réfugient dans la violence et la petite délinquance. Le film est nommé au César de la Meilleure première oeuvre.

En 1997, Agnès Merlet adapte au format long son tout premier court-métrage : Artemisia, avec Michel Serrault en vedette, s'intéresse au destin d'Artemisia Gentileschi, fille du peintre Orazio. Ce film d'époque, véritable déclaration d'amour à la peinture, est nommé au Golden Globe du Meilleur film étranger et impose définitivement l'univers de la cinéaste, fort et exigeant.

Agnès Merlet va cependant devoir attendre près de dix ans pour revenir derrière la caméra avec Dorothy, un thriller sombre et inquiétant emmené par la Hollandaise Carice Van Houten et la jeune Jenn Murray dans le rôle d'une enfant atteinte du syndrome de la personnalité multiple.

 

 Frank Cassenti est né le 6 août 1945 à Rabat. En 1969, il réalise son premier court métrage de  fiction, Flash Parc, indirectement produit par Jean-Luc Godard, sélectionné à Cannes à  la Quinzaine des réalisateurs. En 1972, il tourne son premier long métrage, Salut Voleurs,  avec Jacques HigelinJean-Luc BideauClaude Melki et László Szabó qui jouera dans tous les  films suivants. En 1973, L’Agression, court métrage de fiction adapté d'un fait-divers relate le  meurtre d’un travailleur inmigré, est interdit par la censure. Le film sera diffusé dans les réseaux  associatifs.

 Cette période militante débouche sur l’écriture de L'Affiche rouge, tournée à La Cartoucherie de  Vincennes, qui met en lumière le rôle de la résistance immigrée jusqu’alors occultée. Le film  obtient en 1976 le Prix Jean Vigo.

 Dans les années 1980, passionné de jazz, Frank Cassenti réalise des documentaires dont  la Lettre à Michel Petrucciani et Je suis jazz, c’est ma vie avec Archie Shepp dont la rencontre est  pour lui également déterminante.

À partir des années 1990, Frank Cassenti réalise pour Arte des documentaires sur la musique sur des grandes figures du jazz : Miles DavisDizzy GillespieMax RoachRay CharlesNina SimoneAbbey Lincoln

En 2005, il crée avec Samuel Thiebaud la société de production Oléo Films, d'après le célèbre titre “Oleo” de Sonny Rollins.


  Cinéma MAJESTIC BASTILLE
  4 boulevard Richard Lenoir, 75011 Paris
  Métro Bastille
  Vente anticipée sur place et sur
  http://www.lesecransdeparis.fr/nos-salles~majestic-bastille

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">
Contact presse : Isabelle Buron
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
01 40 44 02 33 - 06 12 62 49 23
www.isabelleburon.com

 

 

 

A propos du prix

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscription