Palmarès Prix Jean Vigo 2019

PRIX JEAN VIGO 2019

Les Prix Jean Vigo 2019 ont été remis
ce mercredi 12 juin à 19h30 au Centre Pompidou
par la c
omédienne, auteure de théâtre et metteuse en scène
Laetitia DOSCH
en présence des lauréats.

 


 

VIGO D'HONNEUR ALAIN CAVALIER

 

« Filmeur libre, que l'étrange voyage loin des studios a mené au plus près de l'humain. »

@Hervé Veronese Centre Georges Pompidou

Assistant de Louis Malle sur Ascenseur pour l'échafaud (1957) et Les Amants (1958),
il tourne son premier court-métrage, Un Américain, en 1958.
Suivront une trentaine de longs-métrages, dont
Le Combat dans l'île (1962) avec Romy Schneider, L'Insoumis (1964) avec Alain Delon,
Mise à sac (1967), La Chamade (1968) avec Catherine Deneuve et Michel Piccoli,
Un Etrange Voyage (Prix Louis-Delluc en 1981),
Thérèse (1986, Prix du jury au Festival de Cannes, six récompenses aux Césars, meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario),
Libera Me (1993), La Rencontre (1996), deux séries de Portraits (1987 et 1990),
Le Filmeur (2004), Pater (2011) avec Vincent Lindon, Six Portraits XL (2017).
Être vivant et le savoir, actuellement en salles, est son dernier film.

 


 

PRIX JEAN VIGO 2019 DU LONG MÉTRAGE

STÉPHANE BATUT
pour son film
"Vif-argent"
Produit par Zadig Films
(Mélanie Gérin et Paul Rozenberg)

"Pour son audace poétique, son romantisme intemporel, sa croyance dans les pouvoirs du cinéma à transcender les frontières de la vie et de la mort."

@Hervé Veronese Centre Georges Pompidou

Juste erre dans Paris à la recherche de personnes qu’il est seul à voir. Il recueille leur dernier souvenir avant de les faire passer dans l’autre monde. Un jour, une jeune femme, Agathe, le reconnait. Elle est vivante, lui est un fantôme. Comment pourront-ils s’aimer, saisir cette deuxième chance ?
Avec Thimotée Robart, Judith Chemla, Saadia Bentaïeb , Djolof Mbengue...

 


 

 

PRIX JEAN VIGO 2019 DU COURT MÉTRAGE

CLAUDE SCHMITZ
pour son film
"Braquer Poitiers"
Produit par Les Films de l'autre cougar
(Annabelle Bouzom)
En co-production avec Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains

"Pour sa façon d'allier humour insolite et élégance formelle, esprit surréaliste et lumière impressionniste."

@Hervé Veronese Centre Georges Pompidou

Davantage pieds nickelés que bandits, Francis et Thomas prennent en otage Wilfrid, propriétaire d’un service de carwash, source de quelques poignées d’euro quotidiennes. Contre toute attente, celui-ci se montre ravi de cette compagnie qui s'impose à lui, venant égayer sa vie solitaire.

Actualités

A propos du prix

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscription