Luc Moullet

Luc Moullet

Lauréat Long métrage 1988 - La Comédie du travail

Luc Moullet est né le 14 octobre 1937 à Paris. C'est Jean-Luc Godard, rencontré lors d'un cocktail, qui lui propose de réaliser son premier court métrage, Un steack trop cuit. Depuis, il a tourné près de quarante films, dont de nombreux courts métrages.

Filmographie

1960 : Un steak trop cuit (cm)
1961 : Terres noires (cm)
1962 : Capito ? (cm)
1966 : Brigitte et Brigitte
1967 : Les Contrebandières
1971 : Une aventure de Billy le Kid
1975 : Anatomie d'un rapport
1978 : Genèse d'un repas
1981 : Ma première brasse (cm)
1982 : Introduction (cm)
1983 : Les Minutes d'un faiseur de film (cm)
1983 : Les Havres (cm)
1984 : Barres (cm)
1986 : L'Empire de Médor (cm)
1987 : La Valse des médias (cm)
1987 : La Comédie du travail
1988 : Essai d'ouverture (cm)
1989 : Les Sièges de l'Alcazar (cm)
1990 : La Sept selon Jean et Luc (cm)
1990 : AERROPORRRT D'ORRRRLY (cm)
1991 : Cabale des oursins (cm)
1993 : Parpaillon
1994 : Foix (cm)
1994 : Toujours plus (cm)
1995 : Imphy, capitale de la France (cm)
1996 : Le Ventre de l'Amérique (cm)
1996 : L'Odyssée du 16/9ème (cm)
1996 : Le Fantôme de Longstaff (cm)
1997 : Nous sommes tous des cafards (cm)
1998 : … Au champ d'honneur (cm)
2000 : Le Système Zsygmondy (cm)
2001 : Sans titre (cm)
2002 : Les Naufragés de la D17
2006 : Le Litre de lait (cm)
2007 : Le Prestige de la mort
2009 : La Terre de la folie


Image du film

La Comédie du travail

Réalisation, scénario : Luc Moullet, Image : Richard Copans, Brigitte Barbier, Son : Patrick Frederich, Frédéric Ullman, Montage : Françoise Thévenot, Jocelyne Ruiz, Production : les Films d’ici, Durée : 88 mn, Année de production : 1987, Avec : Roland Blanche, Sabine Haudepin, Henri Deus, Antonietta Piz Zorno, Jean Abeillé, Max Desrau, Claude Merlin, Michel Delahaye, Françoise Vatel, Paulette Dubost, Dominique Zardi, Noël Simsolo

Synopsis : Une vie bien réglée que celle de Benoît : ce quadragénaire timide est un employé de banque dévoué, un mari et un père paisible. Un beau jour, le voici promu ; peu après, c'est le chômage...

A propos du prix