Jacques Doillon

Jacques Doillon

Lauréat Vigo d'honneur 2008

Jacques Doillon est né le 15 mars 1944 à Paris. Dès 1966, il est assistant-monteur, notamment sur Trans-Europ-Express (Alain Robbe-Grillet). De 1967 à 1971, il assurera le montage d'une dizaine de courts et de longs métrages comme Trop petit mon ami (Eddy MataIon, 1970) et Le Feu sacré (Vladimir Forgency, 1971). Il fera ses débuts dans le cinéma de fiction avec On ne se dit pas tout entre époux, court métrage inspiré d'une bande dessinée de Gébé qui sortira en première partie de L'An 01, son premier long métrage, également écrit avec Gébé.

Filmographie

1969 : Trial (cm)
1970 : La Voiture électronique (cm)
1970 : Vitesse oblige (cm)
1971 : Tous risques (cm)
1971 : On ne se dit pas tout entre époux d'après un scénario de Gébé (cm)
1971 : Bol d'or (cm)
1973 : Laissés pour compte (cm)
1973 : Les Demi-jours (cm)
1973 : Autour des filets (cm)
1973 : L'An 01
1974 : Les Doigts dans la tête
1975 : Un sac de billes
1979 : La Femme qui pleure
1979 : La Drôlesse
1981 : La Fille prodigue
1984 : La Pirate
1985 : La Vie de famille
1985 : La Tentation d'Isabelle
1986 : La Puritaine
1987 : L'Amoureuse
1987 : Comédie !
1989 : La Fille de 15 ans
1990 : La Vengeance d'une femme
1990 : Le Petit Criminel
1991 : Contre l'oubli (cm)
1992 : Amoureuse
1993 : Le Jeune Werther
1994 : Du fond du cœur
1996 : Ponette
1998 : Trop (peu) d'amour
1999 : Petits frères
2001 : Carrément à l'ouest
2003 : Raja
2008 : Le Premier Venu
2010 : Le Mariage à trois
2012 : Un enfant de toi
2013 : Mes séances de lutte
2016 : Rodin

Actualités

  • Lauréats 2018
    Lauréats 2018 Palmarès des Prix Jean Vigo 2018Les Prix ont été remis lundi…
  • René Gilson
    René Gilson René Gilson, lauréat Prix Jean Vigo 1980 pour Ma blonde, entends-tu…
  • Morelia à Paris
    Morelia à Paris Après la projection cannoise dans le cadre de la Semaine de…

A propos du prix